ABMS DJOUGOU devient ABMS PARAKOU...

ABMS primée comme Ambassadeur d’impact dans le cadre du projet #Bankthe youth de UNDCF

panel
DALYS 2018 235247 A EVITER
panel
DALYS DEJA EVITES 70034

Riposte à l’épidémie de Fièvre de Lassa au Bénin

Les capacités des télé conseillers de la Ligne Verte de l’ABMS renforcées pour la prise en compte des préoccupations des populations en quête d’informations fiables

 

Après l’identification d’un cas de Fièvre de Lassa au Nord-Est du Bénin dans le Département du Borgou-Alibori, le Gouvernement soutenu par les partenaires au développement a immédiatement démarré la riposte contre l’épidémie.

’ABMS a aussi été mobilisée à tous les niveaux y compris sa Ligne Verte (7344). Le jeudi 4 février 2016, une séance de renforcement a été aussitôt organisée au profit des téléconseillers de la Ligne Verte de l’ABMS associés à ceux de la Ligne Jaune de CeRADIS. L’objectif est de former les téléconseillers à pouvoir renseigner les populations à la recherche d’information dans ce contexte de crise épidémique. Animée par Dr Lucien TOKO, Directeur National Adjoint de la Santé Publique, cette formation a regroupé au total 22 participants dont quelques communicateurs et cliniciens. Les différents modules exposés ont fait la lumière sur la présentation sur la fièvre hémorragique à virus Lassa, ses causes, son mode de transmission, son traitement, ses signes et les précautions à prendre sans oublier de préciser le nombre de cas suspects, cas confirmés et de décès enregistrés au Bénin à cette date. Pour l’essentiel, il faut retenir que la transmission de la Fièvre de Lassa peut se faire par contact avec les excréments de rongeursnotamment, le rat à multimamelles. Le virus se transmet aussi au contact d’une personne infectée via les liquides biologiques : le sang, l’urine, la salive, le sperme, les vomissures, les selles. L’incubation du virus varie de 6 à 21 jours. Les premiers signes sont : la fièvre, une fatigue générale, la nausée, des vomissements, la diarrhée, des maux de tête et de ventre et le mal de gorge. L’oedème du cou ou du visage et des saignements sont parfois observés. Il existe un traitement efficace contre la Fièvre Lassa : la Ribavirine. Ce médicament permet de soigner les personnes malades, à condition d’être administré rapidement après l’apparition des premiers symptômes. Cependant, la prévention reste l’alternative à privilégier. Ainsi, pour prévenir la fièvre Lassa, les mesures suivantes sont préconisées:

- dès les premiers signes, il est impératif de se rendre immédiatement au centre de santé le plus proche. Le traitement est efficace si l’administration de médicaments est faite rapidement ;

- se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ;

- bien protéger les restes et réserves de nourriture dans les maisons ;

- éviter la manipulation et la consommation des rats ;

- éviter tout contact avec une personne suspecte ou malade de la Fièvre de Lassa ;

- éviter tout contact avec les selles, l’urine, la salive, les vomissures et les objets contaminés d’une personne suspecte, malade ou décédée de la Fièvre de Lassa ;

- ne pas toucher le corps d’une personne suspectée d’être décédée de la Fièvre de Lassa y compris lors des rites funéraires.

Pour le mois de février, les télé-conseillers de la Ligne Verte de l’ABMS ainsi formés ont reçu 269 appels. Les questions portent généralement sur : C’est quoi lassa? Quels sont les signes de lassa? Comment prévenir lassa? Quels sont les causes de lassa? Dans quelles villes/départements Lassa est arrivé? Est-il dangereux de consommer les aliments en contact avec les rats? Lassa est-il vraiment au Bénin? Sur la page Facebook, l’ensemble des posts d’information sur Lassa tout le long du mois de février ont permis d’exposer 235 178 personnes et de toucher 16 689 personnes.