ABMS DJOUGOU devient ABMS PARAKOU...

ABMS primée comme Ambassadeur d’impact dans le cadre du projet #Bankthe youth de UNDCF

panel
DALYS 2018 235247 A EVITER
panel
DALYS DEJA EVITES 70034
16 janvier 2017

Visites itinérantes des membres du Conseil d’Administration de l’Association Béninoise pour le Marketing Social et la Communication pour la Santé (ABMS)

Pour les administrateurs, ce sont des pages d’histoires à succès qui s’écrivent

      La semaine du 4 au 10 décembre 2016, les administrateurs de l’ABMS étaient au contact des populations bénéficiaires des interventions de l’ABMS grâce au soutien de ses partenaires techniques et financiers. L’objectif de cette visite est de s’assurer de la qualité des services offerts aux populations bénéficiaires. Successivement Dassa, Bassila, Djougou, Natitingou, Parakou, Bohicon et Abomey-Calavi ont accueilli Me Louis-Jacques MARTIN-CORREA, Vice-Président et Dr Moutiatou TOUKOUROU TIDJANI, Membre du Conseil d’Administration, accompagnés de M. Evariste ZINGAN, Directeur Adjoint Chargé des Opérations de l’ABMS. A chaque étape, la délégation conduite par Me Louis-Jacques MARTIN-CORREA a eu droit à des rencontres avec les autorités locales ou à des séances avec les bénéficiaires ou des partenaires opérationnels.

 

Pour l’essentiel, beaucoup de points forts constatés sur le terrain lors de cette visite itinérante. A Bassila, la délégation a eu droit à une rencontre avec Monsieur Abou Bacari GOMINA, Maire de la Commune. Ce dernier qui venait d’assister au lancement du premier Centre Jeunes Amour et Vie de sa localité a exprimé à la délégation toute sa gratitude et son engagement à œuvrer pour la réussite des activités de ce Centre, et ceci pour le bonheur de la jeunesse de sa localité. Même son de cloche du côté de l’Université de Parakou, où le Recteur, Professeur Prosper GANDAHO, n’a pas tari de remerciements à l’endroit du programme Amour et Vie qui a contribué à la réfection et la mise en service de la Radio Campus FM de l’Université de Parakou. Pour ce dernier, au-delà de la fierté de réussir à mettre en service cette radio au cours de son mandat, c’est une aubaine pour intensifier la sensibilisation des étudiants sur les questions de la santé sexuelle et reproductive.

Dans un autre registre, les administrateurs ont eu l’occasion de découvrir le talent de la jeunesse active dans l’éducation des pairs. A travers différentes activités d’animations au sein des clubs scolaires ou non scolaires, d’animations d’émissions radiodiffusées, de communication interpersonnelle, les adolescents et jeunes des clubs Amour et Vie ont su épater les visiteurs. A tout cela s’ajoutent les témoignages de différents bénéficiaires qui ont permis à la délégation de de se rendre compte de l’impact positif des activités de communication ciblant les adolescents et jeunes. Mieux, avec le développement des Activités Génératrices de Revenus instituées dans les différents clubs Amour et Vie ainsi que les séances de démonstration faites aux administrateurs, il va sans dire que ces derniers ont compris qu’un grand pas a été franchi sur le renforcement de la jeunesse à s’autonomiser.

A l’étape de Djougou, l’une des plus grandes cités à forte population musulmane, c’est plutôt l’engagement des leaders religieux qui a retenu l’attention des administrateurs. Moustapha BOUKARI, Iman de Djougou, actuel Président National de la Souna est le responsable en charge du projet « ISLAM pour une naissance responsable ». Il s’agit d’un sous-projet financé par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas à travers le projet « les Leaders Religieux s’Engagent » mis en œuvre par l’ABMS. En compagnie de son équipe, ce dernier a présenté à la délégation, un compte rendu des activités majeures menées. Il s’agit des sensibilisations par les prêches au sein des mosquées, de la formation des relais communautaires, des plaidoyers et l’élaboration de recueils de passage coranique soutenant l’espacement des naissances.

Il faut dire que cette sortie fort enrichissante a été meublée de beaucoup d’autres activités comme la visite des ONG partenaires mettant en œuvre l’approche dialogue en famille, la visite de la pharmacie « La Grâce » et de la clinique « AS de Cœur » de Parakou qui est devenue une histoire à succès dans le partenariat à travers le réseau ProFam. Mais il faut souligner tout de même que tout n’a pas été rose sur le terrain. Quelques défis fut-ils mineurs restent à relever. Au nombre de ceux-ci, on peut citer, la réticence des parents à laisser leurs enfants fréquenter les Centres Jeunes, l’inadéquation des besoins des étudiants avec certains jeux installés dans le Centre Jeunes de l’Université de Parakou, l’état défectueux de certains équipements dans les Centres etc… Malgré ces défis à relever, l’impression des administrateurs sur la qualité des services offerts est positive tout comme l’impact des interventions menées par l’ABMS. Pour ces derniers visiblement satisfaits, mis à part les difficultés mineures inhérentes à toute activité humaine, ce sont des pages d’histoire à succès qui s’écrivent. Un constat qui loin de contenter la Direction de l’ABMS, sonne comme une invitation à maintenir les performances actuelles voire les améliorer en apportant des solutions idoines aux défis à relever.

   cjav3  

 Vue d'ensemble du CA ABMS et des jeunes- adolescents des clubs Amour & Vie 

 Rencontre du Conseil d'Administration de l'ABMS et de l'infirmier du CJAV

                  Les élèves en pleine activités ludiques